électrostimulation

Compex

 

L' électrostimulation (ES)  :   simple effet placebo ou réel intérêt ?
Du très positif au peu utile,
voilà quelques construit sur une recherche objective déconnecté de toute utilisation personnelle .


L'ES fait beaucoup d'encre .... et d'idées reçues !

Ceux qui me lisent ici le savent , je ne fais pas partie des gens qui se contentent du "micro-trottoir" pour me fonder une opinion objective , même si ce "micro-trottoir" provient d'athlètes de renom ou e confrères célèbres ....
J'essaye de garder une démarche de validation en croisant et recoupant les infos reçues, en les mettant à l'épreuve des travaux scientifiques récents ou des méta-analyse ( synthèse de plusieurs analyses) quand elles existent

En la matière l'ES fait couler beaucoup d'encre et d'idées reçues , véhiculées notamment sur la bases des effets obtenus à partir des premiers appareils , hors ceux-ci ont considérablement evolués.
Les appareils ont considérablement évolués, il est donc utile de prendre du recul .
Pour beaucoup l'ES est cette petite boite rouge , bleu ou noire que l'on a achetée à prix d'or et qui très vite s'est retrouvé sur une armoire faute d'en avoir trouvé une utilisation pertinente .
Il suffit d'aller jeter un oeil sur les sites de vente en ligne de produit d'occasion pour vérifier la véracité de mes propos ... !!!!

Je vais essayer de vous donner quelques repères pour lever des idées reçues

 

LE TRES POSITIF :

>>> la récupération

C'est sur ce registre que l'ES donne le meilleur d'elle même .
Pourquoi ?
1. l'ES va provoquer une nette augmentation du débit sanguin , qui aura pour effet immédiat de faciliter le drainage des toxines accumulées dans les fibres musculaires.

2. les impacts électriques vont augmenter la production d'enképhalines et d'endorphines dont on connait les propriétés "antidouleurs" (antalgiques)

3. parallèlement ces mêmes impact électriques vont favoriser la baisse de la tension musculaire ( effet relaxant sur les fibres musculaires )

>>>> la préfatigue de la séance d'endurance de force
info sur la pré-fatigue ici :
http://www.diet-sport-coach.com/pages/content/info-entrainement/la-prefatigue.html

La réalisation d’un exercice préalable de préfatigue avant la séance prioritaire d'endurance de force conduit en effet à un plus grand recrutement des fibres lentes lors du second exercice et par là même réduit alors le besoin d’un recrutement additionnel de fibres rapides.

De plus cette préfatigue va augmenter le niveau d’acidose dans les tissus musculaires.
Cette augmentation modérée a avoir pour effet d'engendrer au début de la seconde séance une vasodilatation au niveau musculaire.
La conséquence de cette vasodilatation est de booster l' apport d’O2 aux muscles sur la 2ème séance.

l'ES mobilisant prioritairement les fibres rapides sera un excellent moyen d'atteindre ce double objectif

Alexandre MARLES dans sa thèse de doctorat (2007) aborde en profondeur ce sujet. Il montre notamment tout l'intérêt de la réalisation d’un exercice de pré-fatigue (il appelle cela l'exercice "antérieur")

************************************

LE POSITIF :

>>>> la capillarisation (ou oxygénation suivant les programmes des appareils)

Par ce programme l'ES va provoquer une très forte augmentation du débit sanguin (artériel) dans les muscles.

Cet effet va favoriser le développement du réseau des capillaires sanguins (d'ou l'expression capillarisation).

=>> info sur les capillaires :
Un capillaire sanguin est un vaisseau sanguin extrêmement fin, souple et élastique. Très nombreux, ils bouclent le réseau sanguin, en formant des lits capillaires complexes. Dans les capillaires sanguins, la pression artérielle est très peu élevée. Les capillaires sanguins sont en constante évolution et irriguent les tissus. Les capillaires sanguins sont reliés aux veines et aux artères, et transportent les nutriments, notamment le glucose, et le dioxygène. Ils sont très présents au niveau des muscles, du foie, des poumons, des reins et du système nerveux.
(source : sante-medecine.commentcamarche.net)

Avoir un meilleur réseau sanguin a un impact direct sur la performance puisqu'avec une meilleure surface d'échange avec le sang on aura une double effet positif sur les carburants :
1. un meilleur apport de nutriment , glucose en particulier
2. une meilleure diffusion d'oxygène et en échange une meilleure évacuation de l'acide lactique provoqué par l'effort .

Classiquement pour ce programme on recommande des cycles d'une semaine pour permettre d'obtenir des effets marqués .

 

LE MOINS BON : les programmes renforcement musculaires

Avez-vous déjà constaté qu'après un effort intense et nouveau, très souvent vous avez des courbatures sur des zones inexpliquées , et les muscles "durs" pas forcément directement là où vous le pensiez?

Avez vous remarquer que lorsque vous vous faites un lumbago c'est tout le dos qui se durcit et se contracte ??

Eh oui nous sommes fait de chaînes musculaires et pas uniquement de quelques fibres regroupées dans un faisceau ....

On touche avec ce constat les limites de l'ES :
Si les contractions musculaires transmises par l' ES peuvent avoir une intensité proche des contractions volontaires , en aucun cas l'ES interviendra sur la chaîne musculaire dans son ensemble .

illustration :
Un simple exemple pour un traileur ou un skieur alpiniste avec le renforcement musculaire des chaines musculaires exploitant le mouvement des bras pour les bâtons ....
Ce mouvement implique un travail des biceps/triceps, le muscle court supinateur de l’avant-bras , bien évidemment les muscles fléchisseurs, le muscle pectoral, sans oublier les deltoïdes ...

Je vous vois mal renforcer un à un tous ces muscles avec votre ES ;-)

Un des points clés de la performance motrice est l'optimisation des transferts , ce que l'on appelle la coordination intra et inter musculaire ...
Sur cette coordination il ne faut rien attendre du compex and co

Maffiuletti a étudié de près les effets de l'ES , il rapporte plusieurs éléments permettant de relativiser l'intérêt notamment en terme terme d'impact de fatigue (forte raideur des fibres en post exercice)

source :
Maffiuletti NA. ( 2010)
Physiological and methodological considerations for the use of neuromuscular electrical stimulation.
édition : Eur J Appl Physiol.L'électrostimulation (ES)
Du très positif au peu utile .....

*************************************

>>>> Les principales marques
Je précise que je n'ai aucune action chez l'une ou l'autre , je refuse d'ailleurs tout partenariat avec qui que se soit pour garder mon indépendance ;-)

> Compex© ,
avec sa Ferrari : le Wireless suppression des liaisons par fils , gestion 8 électrodes sur 4 canaux différents , le prix est le seul gros "hic" ....
> Veinoplus©,
> Sport-Elec©
> Slendertone©

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau