Coca cola

 

Tout d'abord un postulat 

Attention ne pas confondre une boisson diététique (donc avant tout pertinente pour le bonne santé de l'organisme) et l'efficacité d'une boisson sur le plan énergétique !


Points positifs :

  • Un effet "énergétique"

Le coca apporte chez certains coureurs un réel "+" avec effet énergétique à court terme du, pour l'essentiel, à un index glycémique très haut... permettant une rapide montée de l'insuline et une forte mobilisation du glucose sanguin...

La caféine intervient aussi sur cet aspect énergétique :

Rappelons que la caféine stimule la libération de l'adrénaline et de la noradrénaline qui sont deux hormones contribuant à augmenter la glycémie.

Il semblerait aussi que la caféine permette l’utilisation accrue des acides gras libres...

Mais sur cette dernière thèse je suis prudent en utilisant le conditionnel car trop peu d'expérimentations sur la problématique pour poser le constat de manière irréfutable.

  • Activation du système nerveux central : "effet booster" !

La présence non négligeable de la caféine enclanche une activation accrue du système nerveux central.

Toutes celles et ceux qui ne décollent le matin qu'après un café le savent fort bien !

... et je ne parle pas des étudiants grand consommateurs de café lors de leurs séances de travail nocturne.


Points négatifs :

  • Un effet de yoyo sur la glycémie

La prise d'une canette de coca va donc très momentanément faire varier la glycémie... mais va aller à l'encontre d'une stabilité de celle-ci, en effet le hic c'est que si rien n'est pris derrière... l'hypoglycémie réactionnelle risque de faire très mal !

Voilà pourquoi il est préférable d'éviter ces "yoyos" de glycémie pendant l'effort... ne pas oublier que la montée de sucre dans le sang s'accompagne d'une forte demande en eau... pas cool pour le maintien d'une bonne hydratation de l'organisme... d'autant plus vrai par forte chaleur...

Donc soit on va continuer à apporter à l'organisme du glucose (en continuant avec du coca... ou autre chose) soit la prise de la célébrissime canette doit se faire sur le dernier ravito.

  • Une acidité évidente

Plus acide que le coca c'est possible...mais on est déjà dans du "très acide"... pas forcément l'idéal sur des efforts d'endurance ou l'effort est facteur d'une forte acidose !

Mais là encore nous ne sommes pas des clones et pour certains organismes l'effet tampon de la régularisation du PH se fait très bien et donc le coca ne pose aucun problème...

Pour d'autres en revanche ce sont les crampes assurées 1h à 2h après la première canette.

... Eh oui nous ne naissons pas tous égaux sur le plan du fonctionnement de notre organisme.

7 votes. Moyenne 4.86 sur 5.

Commentaires (19)

1. Michaelblene (site web) 19/09/2017

cipro buy online hctz

2. Billydogma (site web) 19/09/2017

buy ampicillin buy sildenafil strattera

3. Charlestal (site web) 19/09/2017

cephalexin

4. BrettJaids (site web) 22/09/2017

buy cipro cephalexin Fluoxetine 20 Mg

5. BrettJaids (site web) 22/09/2017

buy FLUOXETINE bupropion

6. Charlestal (site web) 22/09/2017

cialis

7. Charlestal (site web) 22/09/2017

Buy Viagra

8. Charlestal (site web) 22/09/2017

medrol prices Vardenafil effexor

9. AaronwrisY (site web) 23/09/2017

buy lisinopril

10. AlfredZom (site web) 23/09/2017

buy cialis medicine cephalexin

11. Stewartjab (site web) 23/09/2017

vardenafil more bonuses

12. AaronwrisY (site web) 24/09/2017

Cymbalta AmEx

13. AaronwrisY (site web) 25/09/2017

FLUOXETINE PILL generic cymbalta

14. AlfredZom (site web) 25/09/2017

lisinopril 20mg

15. Charlestal (site web) 25/09/2017

cialis pills

16. Stewartjab (site web) 25/09/2017

Order Generic Cialis

18. AaronwrisY (site web) 26/09/2017

bupropion without a prescription

19. steph (site web) 08/02/2018

e thé vert contient un élément nutritif puissant connu sous le nom gallate d’épigallocatéchine ou EGCG.

Pour faire bref, cet élément de nutrition est la principale catéchine, un polyphénol (famille de molécules organiques du règne végétal) que l’on trouve dans le thé vert.

Le thé vert : un antioxydantCe polyphénol présent à plus de 50% dans le thé vert est un puissant antioxydant : molécule qui diminue ou empêche l’oxydation d’autres substances chimiques, indispensable pour lutter contre les radicaux libres, et pour booster sa santé.

Mais ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin de garder en mémoire une trace de son nom chimique pour en récolter les bienfaits sur votre santé. Sauf si l’univers de la chimie vous intéresse !

En plus des bienfaits reconnus du thé vert, il aurait des vertus pour vous faire maigrir, ou contribuer à un bon régime alimentaire, mais quels sont les principaux bienfaits du thé vert ?

THÉ VERT : ATOUTS SANTÉ ET VERTUS À PORTÉE DE MAINS
Voici 9 raisons de commencer à boire du thé vert ou de continuer à en boire si vous êtes déjà amateur.

Le thé vert brûle les graisses
1. BRÛLER LES GRAISSES
♥ Le thé vert brûle les graisses : Le thé vert est un combattant de l’extrême, il brûle le gras. Son ingrédient actif, l’EGCG, augmente la vitesse à laquelle la graisse est brûlée dans votre corps. Une étude a démontré que l’EGCG peut aider à contrôler l’hyperglycémie, à réduire le poids et à atténuer les complications du diabète. [1]

Le thé vert améliore la nutrition

2. AMÉLIORER VOTRE RÉGIME ALIMENTAIRE
♥ Le thé vert allié des régimes : Il vise en particulier la graisse ventrale. Une recherche de l’Université Tufts indique que l’EGCG du thé vert, comme d’autres catéchines, active des gènes à brûler les graisses dans l’abdomen afin d’accélérer la perte de poids de 77% ! [2]

Bienfaits et vertus du thé vert

3. MAINTENIR L’ÉQUILIBRE GLYCÉMIQUE
♥ Le thé vert combat le grignotage : Le thé vert maintient l’énergie de façon stable en équilibrant la glycémie. L’EGCG améliore l’utilisation d’insuline dans le corps pour prévenir une montée de sucre dans le sang et les accidents qui peuvent entraîner de la fatigue, l’irritabilité et des envies pour les aliments malsains (anti grignotage). [3]

Bienfaits et vertus du thé vert

4. CONTRIBUER À LA PRÉVENTION DU CANCER
♥ Le thé vert contre le cancer ? La recherche démontre qu’il peut être utile contre le cancer du poumon. Dans une étude publiée en avril 2010 sur la prévention du cancer, l’EGCG a confirmé qu’il pouvait inhiber la croissance des cellules du cancer du poumon. Cependant, peu d’études cliniques ont examiné le lien entre la consommation de thé vert et le cancer du poumon et les études qui ont été faites montrent des résultats contradictoires.

Une étude basée sur la population a révélé que le thé d’Okinawa (Japon), semblable au thé vert mais partiellement fermenté, était associé à un risque plus faible de cancer du poumon, en particulier chez les femmes. Mais une deuxième étude a révélé que le thé vert et le thé noir augmentaient le risque de cancer du poumon. D’autres études sont nécessaires avant que les chercheurs puissent tirer des conclusions sur le thé vert et le cancer du poumon. Le thé vert ne doit pas être utilisé par les patients traités par le Bortézomib. ♥ Encore en recherche, mais il semble aussi qu’il permette aux cellules cancéreuses de la prostate de « s’auto-détruire ». En mars 2010, une étude sur le cancer démontre que l’EGCG aide le corps en provoquant les cellules prostatiques cancéreuses à se « suicider ».

Certaines études suggèrent que le thé vert peut protéger contre les maladies cardiovasculaires et certains types de cancer, y compris le cancer de la prostate. Les essais cliniques conçus pour étudier si le thé vert est utile dans le traitement du cancer de la prostate sont à un stade précoce. Il n’y a pas assez de preuves pour montrer si le thé vert est efficace dans le traitement du cancer de la prostate.

Il existe des preuves insuffisantes et contradictoires pour donner des recommandations fermes concernant la consommation de thé vert pour la prévention du cancer, comme le signale une étude publiée en 2009 (« Green tea (Camellia sinensis) for the prevention of cancer ». Cette dernière signale que les résultats des études doivent être interprétés avec prudence. Leur généralisation est discutable, car la majorité des études incluses ont été réalisées en Asie, où la culture potable du thé est très prononcée. L’apport de thé vert souhaitable est de 3 à 5 tasses par jour (jusqu’à 1200 ml/jour), fournissant un minimum de 250 mg/jour de catéchines. Si la consommation ne dépasse pas la recommandation journalière, ceux qui aiment une tasse de thé vert doivent continuer à en consommer. Boire du thé vert semble être sûr et sain dans une consommation modérée, régulière et habituelle. [4]

Le thé vert pour décupler vos dépenses énergétiques

Des études ont également montré que l'extrait de thé vert, par la présence de caféine et de catéchine, augmenterait la concentration de noradrénaline dans le corps. Ce composé permet d'accroître les dépenses énergétiques et l'oxydation des graisses. Des études réalisées sur des rats ont démontré l'effet anti-obésité du thé vert. Celles portant sur l'homme sont moins révélatrices, mais semblent tout de même prouver une action sur la perte de poids. Une méta-analyse, réalisée en 2010, a montré que les catéchines du thé vert, en association avec une activité physique modérée, jouaient un rôle sur la perte de poids.

Comment consommer le thé vert pour maigrir

Le thé vert est généralement consommé sous forme d'infusion. Buvez-en trois ou quatre tasses par jour, de préférence en mangeant (selon les recommandations de la FDA, Food and Drug Administration). En cas de fringale avant le repas, vous pouvez aussi en boire une tasse pour calmer votre faim. Cela vous permettra d'éviter le grignotage. L'important est d'en boire tous les jours, car l'action des principes actifs amincissants ne dépasse pas vingt-quatre heures. Après votre cure amincissante, veillez donc à en consommer régulièrement pour maintenir votre poids (deux ou trois tasses par jour).

Une tasse de thé vert contient environ 50 mg de caféine. La limite recommandée est de 300 mg de caféine par jour et il est déconseillé de dépasser cette dose moyenne quotidienne, afin de ne pas risquer d'éventuels effets hépatotoxiques (surtout si le thé est consommé à jeun).

Quelques recommandations

Bien que cette boisson soit naturelle, il est important de préciser que toute douleur abdominale et/ou hépatique doit vous inciter à vous rapprocher de votre médecin. L'avis d’un spécialiste est également recommandé aux femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que pour les personnes carencées en fer.

Mieux vaut éviter de boire du thé vert avant de dormir, car la caféine peut être responsable d'insomnies.

Lire aussi Le thé vert, pourquoi il a tout bon ? et Comment choisir le thé vert

Le thé vert, un allié minceur
Les compléments alimentaires censés aider à perdre du poids contiennent souvent du thé vert. Par exemple, dans un essai clinique portant sur 240 hommes et femmes pendant 12 semaines, le thé vert réduisait le pourcentage de graisses du corps, le poids, le tour de taille et la graisse abdominale. Cependant les effets sur le poids ne sont pas toujours significatifs et doivent être considérés avec prudence. Une étude a montré une augmentation de l'oxydation des graisses de 17 % grâce à l'ingestion de thé vert.

POUR EN SAVOIR PLUS
En bref : le secret des vertus du thé vert enfin élucidé
Article d'Agnès Roux paru le 13/01/2014 et modifié le 20/06/2016

On ne compte plus les avantages associés à la consommation de thé vert. Dans une nouvelle étude, des chercheurs dévoilent les secrets de cette boisson. Cette découverte pourrait conduire à la mise au point de nouvelles thérapies médicamenteuses.

Certains gestes simples de la vie peuvent sérieusement améliorer la santé. Boire régulièrement du thé, et particulièrement du thé vert, serait particulièrement bénéfique. Au cours des années, les études ont progressivement démontré les bienfaits de cette boisson, utilisée depuis des milliers d'années en Chine et au Japon pour ses vertus sur la santé. On sait par exemple qu'elle :

réduit le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) et de certains cancers,
améliore la mémoire,
aurait même un effet protecteur contre la maladie d'Alzheimer et le virus du Sida,
est favorable à l'humeur,
favorise l'amincissement.
Des chercheurs de l'University Medical Center Schleswig-Holstein (Allemagne) se sont intéressés de près à ce phénomène. Leur analyse, publiée dans la revue Plos One, montre comment une molécule du thé améliore le métabolisme cellulaire et diminue les risques de développer diverses pathologies chez la souris.

La plupart des effets bienfaisants du thé sont dus à des composés phénoliques appelés catéchines et en particulier à l'épigallocatéchine-3-gallate (ECGC). En étudiant le rôle de cette molécule chez la souris, les scientifiques ont montré qu'elle inhibait la synthèse de la 11β-HSD-1, une enzyme impliquée dans la production d'une hormone stéroïde appelée cortisol. Cette dernière joue un rôle déterminant dans la régulation de nombreux processus physiologiques comme la tension artérielle, la fonction cardiovasculaire, le métabolisme des glucides et l'immunité. Une sécrétion prolongée de cortisol peut donc entraîner différents troubles comme l'hypertension, la diminution des défenses immunitaires, le diabète de type 2 et l'obésité.

Ces résultats permettent d'éclaircir le mystère des bienfaits du thé vert. Ils montrent comment l'ECGG présente dans cette boisson peut limiter la synthèse de cortisol et influencer le bien-être de l'organisme. Dans le futur, les auteurs souhaiteraient copier la nature et développer des molécules inhibitrices de la 11β-HSD-1. Selon eux, cela pourrait ouvrir la voie vers des traitements contre différentes maladies. De nombreuses études sont cependant nécessaires pour y parvenir.

Une autre étude récente a montré que l'ECGG pourrait permettre d'élaborer de nouveaux traitements contre le cancer. Enfin, en 2016, des chercheurs décrivent dans Nutritional Neuroscience l'effet rapide du thé sur le cerveau : environ une heure après la consom

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau