Calorie, une donnée subjective

 

En diététique sportive raisonner en terme de calorie pour composer une ration est un brin simpliste et caricatural...
... Car ce n'est pas directement des calories dont l'organisme à besoin mais plutôt de nutriment (glucides en particulier) et micronutriments (sels minéraux et vitamines).

Pour oser une comparaison si une voiture consomme 6l pour 100km pas sûr que pour un modèle diesel cela va le faire si on remplit le réservoir de 6l de super sans plomb pour faire 100km...

Sur le même registre il serait un brin risquer de se dire que si l'on va dépenser 1000 Kcal sur sa prochaine course il suffira juste d'aller s'enfiler une superbe coupe de glace à la chantilly pour compenser les pertes caloriques, ou encore pour la amateurs passer par deux ou trois bonnes bières glacés.


Alors c'est vrai de manière très théorique on consomme environ 1 Kcal par km de course et par kg de son poids, le tout avec une vitesse instantanée qui interfère que peu à la chose.

Mais c'est tout aussi vrai que tout cela est à pondérer selon les individus et selon l'économie de la foulée !

Si la vitesse interfère peu sur le nombre de calories déposés, elle est en revanche importante pour déterminer la part de glucide partie en fumée penant l'effort !
Plus la vitesse sera élevée, plus l'apport en glucide le sera.

Eh oui 10 km en zone piétonne d'un centre-ville fait de boutique en boutique n'a pas grand-chose à voir avec un 10 km de footing...

Illustration pour une sportive de 54 kg réalisant une grimpée sèche en montagne de 8km en 1h :
Sur le temps de course de 1h et avec une distance parcourue de 8 km la consommation sera de 432 Kcal environ.
Le calcul : (distance x poids du coureur ==> 8 x 54 = 432)

Pour cette même sportive avec un trail de 28 km on sera à : 28 x 54 = 1456 Kcal.

Rappel :
1 gramme de lipide = 9 cal
1 gramme de protide ou de glucide = 4 cal


En partant du principe que nous sommes sur un trail avec une allure proche du seuil 1, sur les 1450 Kcal on sera à 80% -90% de consommation en "sucres" (sur le principe que plus l'intensité augmente, plus la part des glucides est importante). Cela fera une perte de 1000 kcal en glucide.
Sur la base de 1g desucre = 4 Kcal, pour 1000 Kcal on a donc environ 250g de sucre à compenser sur l'ensemble de l'épreuve (cela inclus donc le sucre de la boisson et celui des apports solides).

conso-glucide.png

crossover-concept.pngSource : http://www.courir-plus-loin.com/

Schéma construit à partir des données de Van Loon LJ (2003)

"Effects of creatine loading and prolonged creatine supplementation on ody composition, fuel selection, sprint and endurance performance in humans."
Édition Clin Sei.

En fonction de cette donnée, les apports seront alors calculées... mais tout cela reste très théorique cela permet juste d'avoir une idée approximative.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau